Méthode endroit envers VS méthode Jan Stawasz

Les retours sur mon dernier article m’ont donné envie d’en dire plus sur la méthode Jan Stawasz.

La méthode de Jan Stawasz est bien particulière et diffère de la méthode de frivolité endroit envers.

 

La méthode endroit envers

Pour résumer la méthode endroit envers en frivolité, on peut dire qu’elle se base sur l’observation suivante:

Ceci est l’endroit:

méthode Jan Stawasz

Mais quand vous retournez votre travail, vous voyez ceci:

méthode Jan Stawasz

Pour compenser cet effet, à chaque fois que l’on tourne l’ouvrage, la première et la seconde partie du nœud sont inversés. Je vous renvoie au texte de Sue Hanson à ce sujet.

 

La méthode Jan Stawasz

Dans la méthode Jan Stawasz, c’est qu’il y a 2 types de picots: certains sont formés entre le premier nœud et le second (comme cela se faisait autrefois) et d’autres qui sont formés entre 2  double nœuds (le picot moderne).
Voir aussi mon avis sur les livres de Jan Stawasz

Pourquoi et comment choisir entre l’un et l’autre?

L’usage de la méthode endroit envers aboutit à ajouter 2 nœuds simples au début et à la fin de certains éléments (on modifie le nombre de nœuds). Cette méthode ne tient pas compte du fait que les picots, eux aussi, n’ont pas le même aspect sur le devant et sur l’arrière.

Ainsi, les éléments qui commencent par un nœud simple ont des picots formés entre le premier et le second DN. A l’inverse, les éléments qui commencent pas un DN ont des picots ordinaires.

Cette méthode pousse donc jusqu’au bout le raisonnement la méthode endroit envers. J’ajouterai qu’elle est aussi plus cohérente car elle permet d’obtenir le même nombre de DN (A force d’ajout de nœuds ici et là, on pourrait théoriquement modifier le modèle et se trouver avec un ouvrage qui gondole).

 

Autres remarques sur la méthode Jan Stawasz
  • Dans la méthode de Jan Stawasz on ne fait pas la seconde partie du nœud après un raccord, comme certains le recommandent. On commence directement le double nœud suivant.
  • Dans la méthode Jan Stawasz, les modèles à une navette et une bobine sont réalisés avec 2 navettes. Le travail n’est jamais tourné. Pour prendre un exemple courant, quand un anneau est terminé, il faut échanger les navettes et former la chaîne suivante à l’aide de double festons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *