Classification des types de dentelle et la frivolité est-elle de la dentelle?

Je me livre aujourd’hui a un petit exercice de classification des types de dentelle car:

  • J’ai pu constater que peu de gens connaissent la dentelle, les confusions sont nombreuses, même parmi les couturiers qui l’utilisent (certains affirmant utiliser de la dentelle d’Alençon, je doute fort!).
  • D’autre part j’aimerai examiner l’assertion qui consiste à dire que la frivolité n’est pas de la dentelle.

 

Dans des livres du XIXème siècle, on trouve la frivolité désignée comme passementerie. La frivolité serait donc de la passementerie et non de la dentelle.

Cette affirmation se heurte au fait que la dentelle aux fuseaux était elle-même utilisée comme passementerie au XVème siècle. Il semble que l’apparition des techniques de dentelle aux fuseaux ait d’abord été développée pour satisfaire aux besoins de la passementerie avant d’apparaître dans les fraises du XVIème siècle.

Le type d’usage ne peut donc pas définir la dentelle.

 

On entend souvent dire que seules les dentelles à l’aiguille et aux fuseaux sont des dentelles. On définirait donc la dentelle par la technique utilisée.

Cette vision des choses trouve un écho officiel en France puisque les CAP de dentellier sont présentés par spécialisation « dentelle aux fuseaux » et « dentelle à l’aiguille ». De plus, sur son site, la Fédération Française des Dentelles et Broderies ne mentionne en tant que dentelle main que la dentelle aux fuseaux.

Ce point de vue trouve sa source dans le fait que du XVIème au XVIIIème siècle, ce sont les dentelles à l’aiguille et aux fuseaux qui dominent l’embellissent des tenues. Une diversification des techniques est apparue au XIXème, comme par exemple la Guipure d’Irlande développée lors de la grande famine pour imiter le « gros point de Venise ». C’est également au XIXème siècle que les dentelles mécaniques commencent à apparaître.

S’il est commode de classer les types de dentelle par leur technique, il semble discutable de les définir ainsi. Cela reviendrait à définir la dentelle par l’ancienneté de sa technique. Il me semble que pour perdurer, la dentelle ne doit pas être un art figé. Des créateurs contemporains innovent en la matière et il est nécessaire d’en tenir compte.

D’autre part, les personnes qui ne s’intéressent pas particulièrement au sujet identifient la dentelle indépendamment de la technique utilisée. C’est bien l’aspect ajouré du textile et sa finesse qui guide le jugement.

 

Comment définir la dentelle?

La Lace Guild définit la dentelle comme un système de trous: « les trous sont faits au moment de la réalisation de la dentelle et non coupés après ».

La dentellière et historienne de la dentelle Rosemary Sheperd dit ceci: « La définition de la dentelle comme un tissu ajouré décoratif dans lequel la zone d’espace est aussi important que les zones solides est non seulement appropriée pour l’historique et la dentelle traditionnelle, mais prend également en compte les développements actuels et futurs de technique et d’expression. »

 

Un classement des types de dentelle

Dentelle à l’aiguille

La dentelle à l’aiguille est faite en utilisant une aiguille et du fil. Souvent (mais pas toujours) la dentelle aiguille est construite en utilisant un support de soutien de tissu ou de papier.  Lorsque la pièce est terminé, le support est retiré.

Exemples: la dentelle d’Alençon, d’Argentan, Oya, le point de Venise,  Sedan, point de France, Ténériffe, filet etc.

 

Dentelle aux fuseaux

La dentelle aux fuseaux est utilisé par des fils d’enroulement sur des bobines, puis enrouler les bobines dans différentes combinaisons, maintenir la pièce en place en utilisant un système d’épingles. La dentelle aux fuseaux peut soit être réalisé en une seule pièce continue, ou les parties de la dentelle peut être faite séparément et fixé plus tard.

Exemples: la dentelle de Bayeux, la Blonde, la Chantilly, le Cluny, Courseulles, la dentelle du Puy, Flandres, Torchon, Valenciennes, russe etc.

 

Dentelle mixte

C’est une dentelle utilisant des bandes ou des rubans produits dans le commerce. La bande représente les grandes lignes et des motifs sont ensuite reliés par travail manuel.

Exemples: Duchesse de Bruxelles, Luxeuil, Milan au lacet etc.

 

Dentelle nouée

La catégorie de la dentelle nouée couvre macramé et la frivolité, les deux qui reposent sur une série de boucles et de nœuds. La frivolité peut être faite de différentes manières:  à la navette, à l’aiguille (longue aiguille spéciale), à l’aiguille à coudre, avec les doigts, au crochet, sur un crochet spécial (cro-tat) ou sur un crochet japonais à 2 pointes.

Sur l’histoire de la frivolité: http://lilas-lace.fr/blog/2015/09/08/histoire-de-la-frivolite/

 

Dentelle au crochet

La dentelle au crochet est faite en utilisant un crochet, et une série de différents points de suture pour former un motif ouvert.

 

Dentelle tricotée

La dentelle tricotée est faite avec du fil et des aiguilles à tricoter. Il est constitué d’une combinaison d’augmentations, diminutions et de jetés. L’utilisation de jetés crée des trous décoratifs. Cette forme de dentelle remonte au 12ème siècle.

 

Autres dentelles main

Il existe sûrement d’autres techniques dentelle que je ne connais pas et que j’aurai peine à classer: la dentelle à la fourche, le sprang…

 

Dentelle mécanique

Cette dernière catégorie comprend tous les types de dentelles qui sont produites de façon industrielle.

Exemples: dentelle de Calais, les dentelles chimiques

 

Sources:

Rosemary Shepherd An Early Lace Workbook

Rosemary Shepherd Lace Classification System  http://www.powerhousemuseum.com/pdf/research/classification.pdf

La Lace Guild http://www.laceguild.demon.co.uk/

Lysiane Brulet La dentelle aux fuseaux

Edwige Renaudin La frivolité aux navettes

Marie Zapalski et Mick Fouriscot La Giupure d’Irlande

 

3 comments on “Classification des types de dentelle et la frivolité est-elle de la dentelle?
  1. Iliclarie dit :

    Article bien intéressant qui pose la question – et le débat est vaste ^^
    En tout cas, l’histoire de la frivolité mérite d’être davantage explorée.

  2. Claire dit :

    Merci Lilas pour cet intéressant article.
    J’ai été surprise récemment d’apprendre que la frivolité était acceptée au sein de la Guilde des Brodeurs locale, bien que leur site ne mentionne que les travaux d’aiguille.

    • LilasLace dit :

      Peut-être parce que l’on peut pratiquer la frivolité à l’aide d’une aiguille? D’ailleurs le double nœud est proche du point de feston.
      En tous cas la broderie a donné naissance à la dentelle à l’aiguille. Les points communs sont évidents. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *